mercredi 30 novembre 2016

Jem et les hologrammes, tome 1

Auteures : Kelly Thompson - Sophie Campbell - M.Victoria Robado
Editeur : Glénat comics
Parution : 2 novembre 2016
Pages : 176

Résumé :

Jerrica Benton, alias « Jem », est la fille du patron de la maison de disque Starlight Music. À la mort de son père, elle hérite de la moitié de la société ainsi que d’une pension pour orpheline, qu’elle tient avec sa sœur Kimber et ses deux meilleures amies Aja et Shana. L’autre moitié de Starlight Music est détenue par l’ancien associé de son père, Eric Raymond. Individu sans scrupule, il décide de faire représenter son label par les Misfits, un groupe pop-rock de 3 jeunes filles aussi énergiques que désagréables, à l’issue d’un concours de jeunes talents complètement truqué. Outrée de voir la réputation de l’entreprise de son père entachée de la sorte, Jerrica décide de monter avec ses amies un autre groupe : Jem et les Hologrammes !

Mon avis :

Enfant des années 80, j'ai connu la version originale de Jem & les hologrammes, un dessin-animé de Hasbro destiné à vendre une gamme de poupées, et je n'étais pas très fan du cartoon : animation peu soignée, dessins académiques, coté "girly" trop poussé et j'en passe. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, voici un extrait :


Et puis, tout récemment, les éditions IDW ont sorti un reboot sous forme de comics mensuels. Pour cela, ils ont réuni la scénariste Kelly Thompson et l'artiste transgenre Sophie Campbell en 2014, pour une sortie du premier périodique en mars 2015. De fil en aiguille, ce duo créatif a offert à l'univers de Jem une nouvelle fraicheur mais aussi une nouvelle identité. Fini le produit commercial, place à des histoires fouillées !

En effet, le scénario a été réécrit et amélioré. D'abord en le modernisant, tout en gardant une base similaire (la découverte de Synergy, les boucles d'oreilles holographiques, la popularité grandissante du groupe de Jem et de ses soeurs, la rivalité avec les Misfits...) mais aussi en abordant des thèmes de notre époque, comme l'homosexualité, la popularité rapide, les réseaux sociaux avec leurs avantages et leurs inconvénients et j'en passe. Chaque personnage est creusé, chacun à son rythme, pour nous offrir des scénarios bien plus intéressants. J'ai beaucoup aimé la relation naissante entre Kimber (des Hologrammes) et Stormer (des Misfits), qui amène bien entendu un conflit de groupe...


Question visuels, les lecteurs en prennent plein les yeux. Le dessin est propre et soigné, les scènes de musique sont superbe et parfois même psychédéliques mais je vais surtout faire mention des designs de personnages. Fini les filles filiformes qui se ressemblent toutes, place à la variété. Chaque personnage a sa propre morphologie, qu'elle soit fine, ronde, grande, plus petite... cette variété des corps et des genres est bienvenue, et un exemple de diversité que je rêve de retrouver dans davantage de créations ! Enfin, le choix des couleurs est assez bien trouvé, avec des tons souvent pastels, ou parfois plus flashy pour les passages plus..."hauts en couleurs". Sans oublier la garde-robe très variée de tout ce beau monde, et vous avez un casting original et bien amené.

Jem & les hologrammes fait ici un retour triomphant sur le devant de la scène des comics, avec un univers prometteur et un graphisme impeccable et recherché. Ce premier album (contenant les six premiers numéros du comic mensuel) a su me convaincre et il me tarde de lire la suite. Merci à Glénat Comics de nous offrir cette nouvelle série qui, je l'espère, saura trouver ses fans !


vendredi 25 novembre 2016

Tag : Wishlist


Que vois-je ? Un nouveau tag lancé par Pocket Jeunesse ? Et qui porte sur les wishlists en plus, à l'approche des fêtes ? Oh mais je vais me faire un plaisir d'y répondre !

1) Quel devrait être votre prochain achat?



Le troisième opus de la saga Phobos de Victor Dixen, qui sort cette semaine d'ailleurs.


2) Quel roman que vous ne possédez pas vous fait envie depuis très longtemps?



Un livre qui m'a l'air fort intéressant, d'autant qu'il porte sur les licornes et que j'adore ces bestioles-là !


3) Citez un livre Pocket Jeunesse qui est sur votre liste d'envies.

Une question à laquelle je ne peux répondre, car en général, j'achète les PKJ qui me tentent.

4) Quel livre aimeriez-vous qu'on vous offre?

Je dirais le premier Harry Potter illustré, en version française. Quand le tome anglais est sorti, je l'ai acheté car je pensais qu'il ne sortirait pas avant des lustres en français, et j'ignorais tout de sa sortie dans nos contrées. Du coup, j'ai le premier en anglais et le deuxième en français, ce qui "dérange" mon coté collectionneur. Mais ce n'est pas une priorité non plus.

5) Citez un livre français de votre wishlist.



Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain, dont j'entends beaucoup de bien.


6) Citez une suite de série que vous aimeriez posséder.

J'aurais vraiment aimé que les éditions Milady continuent à sortir les Doctor Who en français. Je me suis tourné vers les versions anglaises que je lis sans problème, mais c'est assez dommage qu'ils se soient arrêtés là, d'autant qu'ils en avaient annoncé d'autres, dont l'excellent Touched by an angel...

7) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous aimez sa couverture.



Oui je l'ai déjà mis plus haut, mais ce visuel est superbe !


8) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous avez déjà lu et aimé son auteur.



J'ai beaucoup aimé les deux tomes de la BD Alvin des mêmes auteurs et je suis curieux de lire celle-ci, qui si je ne m'abuse se passe avant. En plus, j'adore le style de dessin de cet auteur !


9) Quel résumé de livre présent sur votre liste d'envies vous intrigue particulièrement?



Le feu secret, qui m'intrigue et en même temps, j'hésite à le prendre. Ce livre est un mystère pour moi.


10) Citez un roman de votre wishlist dont vous ignorez de quoi il parle avec exactitude.



Je me souviens l'avoir vu en rayons, avoir lu le résumé, l'avoir mis dans ma wishlist car il m'a intéressé sur le moment, mais je ne saurais vous en reparler maintenant.


11) Quel roman présent sur votre wishlist vous a été recommandé?



La saga Millenium m'a été recommandée par une amie de formation, plusieurs fois avec insistance, et je vais finir par craquer à force.


12) Quel roman est déjà dans votre wishlist alors qu'il ne sort qu'en 2017?



Bon, je le possède en anglais, mais il sort en français en 2017, c'est ma série chouchou du moment et j'ai très hâte de le lire !

Voilà, encore un excellent tag de Pocket Jeunesse. J'ai mentionné assez peu de livres de cette maison d'édition, mais comme je l'ai dit, en général j'achète ceux qui me plaisent, car j'ai rarement été déçu avec eux.

Et vous, qu'avez-vous répondu ?














jeudi 24 novembre 2016

Throwback Thursday #7 : Thanksgiving (Pardon, seconde chance)


Badaboum ! C'est l'heure du Throwback Thursday livresque de la semaine, organisé comme toujours par l'adorable BettieRose, et cette semaine portera tout naturellement sur Thanksgiving et ce que cette fête peut signifier. Le pardon, la seconde chance, la gratitude...


Je vais évoquer ici un livre que j'ai lu au mois de mai dernier, Désolée, je suis attendue d'Agnès Martin-Lugand. Ce fut d'ailleurs une découverte pour moi, car je n'avais jamais lu de livre de cette auteure (oui bah oui, lisons le dernier sorti pour commencer, bravo Pandamis ^^) et je dois dire que je l'ai tellement adoré que je me suis empressé d'acheter ses trois autres ouvrages en grand format !

Et donc, je choisis ce livre car il m'évoque la seconde chance dans la vie, le fait de s'arrêter à un moment donné, de se remettre en question et de repartir dans une voie différente et de voir la vie d'un autre oeil, ce que fait Yaël tout au long de l'aventure. C'est un thème qu'on retrouve un peu dans son roman "Entre mes mains, le bonheur se faufile", où l'héroïne tentait aussi quelque chose de nouveau pour remettre sa vie sur de nouveaux rails. C'est une notion que j'aime découvrir, voir comment ces personnages s'en sortent, ce qu'ils découvrent et quelles leçons ils en tirent.



mercredi 23 novembre 2016

Les Animaux Fantastiques

Réalisation : David Yates  
Sortie : 16 novembre 2016
Durée : 133 minutes  
Genre : aventure, fantastique

Résumé :

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du "Moldu") déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers. 


Mon avis :

Que voilà un film qui était très attendu au tournant ! J'étais assez curieux de retourner dans le monde de la magie, mais aussi de découvrir ce qu'il en était au début du siècle dernier pour le peuple des sorciers.

Comme vous devez le savoir, l'histoire se passe plusieurs décennies avant la naissance de Harry, et met en avant Norbert Dragonneau, futur auteur d'un manuel portant sur près de 85 espèces d'animaux fantastiques qu'étudieront plusieurs générations de jeunes sorciers à Poudlard. Et si vous aviez peur d'être déçu par rapport à l'univers que vous connaissiez, n'ayez aucune crainte ! Le film regorge de magie et d'émerveillement, les effets spéciaux sont particulièrement réussis et le spectacle est garanti.

Le scénario est très sympathique à suivre, parfois un peu classique sur l'écriture, mais encore une fois, la magie prend et c'est un plaisir de suivre les aventures de Norbert et de ses nouveaux amis. Nous découvrons des pans du monde magique qui nous étaient inconnus, en particulier la version américaine de ce monde et ses lois qui étaient parfois assez différentes de la version britannique. J'ai juste eu un souci avec un élément à la fin, que je ne spoilerai pas, mais mes amis et moi nous sommes posé des questions, se résumant simplement à "comment l'a-t-il su ?". J'ai aussi trouvé que certains passages et éléments scénaristiques étaient brossés un peu trop rapidement, manquant quelques fois d'explications. Par exemple, les membres des Fidèles de Salem, qui manquent à mes yeux de profondeur. Toutefois, J.K.Rowling a écrit une très belle histoire et c'est le principal.

L'ambiance est bien rendue, tantôt grise, tantôt plus lumineuse grâce, entre autres, aux personnages principaux (Queenie et Jacob surtout, qui m'ont beaucoup fait rire), marquant bien le fait que nous ne sommes plus dans une saga où les personnages principaux grandissent, mais où ils sont déjà adultes et confrontés à certaines réalités. L'aspect musical de James Newton Howard renforce également cette ambiance plus adulte, tout en conservant parfois ce petit soupçon d'insouciance et d'enchantement qui a fait le charme de la série principale.

Et les animaux fantastiques, me direz-vous ? Hé bien même si j'ai trouvé qu'ils n'étaient pas assez utilisés, je les ai adorés. Le Niffleur, sorte d'hybride taupe ornithorynque, est particulièrement attachant, mais il y en a d'autres comme l'Oiseau-Tonnerre qui est tout bonnement majestueux, ou encore le Botruc, petite tige végétale toute mignonne.

Je vais aussi ajouter que pour moi, Norbert Dragonneau c'était un peu le Docteur (de Doctor Who) : mèche à la Matt Smith, baguette/tournevis sonique, noeud papillon, écharpe (à la Tom Baker), élément végétal qui s'accroche au col du costume (comme le céleri du cinquième Docteur), voyageant avec une boite plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur, assez maladroit en société... D'ailleurs, Matt Smith fut considéré pour le rôle ^^

En bref, un spin-off réussi malgré ses quelques défauts, qui promet de belles suites et qui m'a replongé le temps d'une séance dans un monde fantastique que je rêverais de visiter !



lundi 21 novembre 2016

Une braise sous la cendre, tome 1

Auteure : Sabaa Tahir
Editeur : Pocket Jeunesse
Parution : 15 octobre 2015
Pages : 523

Résumé :

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.


Mon avis :

J'ai acheté ce livre peu après sa sortie dans nos contrées, mais j'attendais le bon moment pour le lire. Et puis lors d'une discussion récente sur Twitter, Saefiel m'a fortement poussé à le lire, et je l'ai donc sorti de la PAL dans laquelle il trainait depuis si longtemps.

Nous avons affaire ici à une dystopie. L'action se passe dans une contrée où l'Empire est mené par les Martiaux. Ceux-ci ont pris le pouvoir de manière violente bien des siècles auparavant, plaçant les Erudits sous leur coupe, qui se retrouvent privés du droit de lire et d'écrire. Dans cet Empire se trouve Blackliff, une école qui forme des soldats tueurs dirigés par la Commandante et sous la direction des Augures, immortels aux pouvoirs divinatoires. Là vit Elias, fils de la Commandante et futur Mask, qui n'en peut plus de cette vie faite de violence et compte bien déserter une fois sa promotion obtenue. A coté de ça, la vie de la jeune Laia est chamboulée quand des soldats viennent tuer ses grands-parents et sa soeur, et enlèvent son frère Darin qui a eu le malheur de dessiner ce qu'il ne devait pas représenter. Malgré elle et malgré ses peurs, elle s'associera à la Résistance et deviendra l'esclave de la cruelle Commandante, femme froide qui n'hésite pas à torturer ses esclaves, qu'importe l'âge...

Le récit est divisé en deux voix, et vous vous en douterez, il s'agit de celles de Laia et d'Elias. Chacun apporte son point de vue sur les événement vécus, et certains de ces événements se rejoignent, pour nous donner une vision plus complète. La majeure partie de l'histoire se situe dans Blackliff, donnant cette impression d'insécurité et une ambiance oppressante qui évolue et grandit au fil des pages. Les événements s'enchaînent rapidement, et l'attachement aux personnages se fait très vite. Leur évolution est d'ailleurs passionnante à lire. Laia, au début fragile et apeurée, va devoir s'affirmer, supporter les coups mais aussi la barbarie et la peur constante infligées par la Commandante. Celle-ci d'ailleurs est l'un des personnages les plus abjects que j'ai rencontré en littérature jusqu'ici ! Elias quant à lui va devoir lutter contre son envie de liberté et les Epreuves que vont lui imposer les Augures afin d'élire un nouvel empereur ainsi que sa Pie de sang, son homme de main. Il sera accompagné dans ces épreuves par son amie Helene et tous deux seront confrontés au mauvais bougre de leur classe, Marcus, accompagné quant à lui de son jumeau Zak. Ce qu'il ne sait pas, c'est que ces fameuses épreuves vont l'obliger à faire des choix difficiles mais cruciaux...

Sabaa Tahir possède une plume incroyable et prenante. Elle parvient très facilement à nous happer dans un monde cruel, froid mais aussi doté d'éléments fantastiques doté d'une touche de mythologie Orientale avec des éfrits et autres histoires de djinns (moi qui adore ça !), et nous lecteurs en ressortons ébouriffés, avec nos sentiments passés dans un véritable tourbillon ! L'auteure glisse également des bribes de romance, qui heureusement ne prennent pas le pas sur l'intrigue principale. Tout est calculé et finement dosé pour un bel équilibre. 

Voici un roman ébouriffant, époustouflant et extraordinaire. Un récit où la cruauté et le désespoir croisent le fantastique et l'espoir, et où le lecteur croisera une poignée de personnages qui ne pourront pas le laisser indifférent. Brillant et hautement addictif, Une braise sous la cendre est un gros coup de coeur. La suite, sortie la semaine dernière, ne trainera pas longtemps dans ma PAL !

 

vendredi 18 novembre 2016

Challenge Cold Winter 2016-2017


Le Challenge Cold Winter revient pour sa cinquième édition, et cette année j'ai décidé d'y participer. Sa créatrice Antonine ne pouvant s'en occuper cette année, c'est la renarde Margaud Liseuse qui s'en occupe.

"Mais qu'est-ce que c'est ?" me demanderez-vous. Hé bien... je vais vous donner la réponse de Margaud, ce sera plus complet :

Chaque année depuis 2012, le challenge est là pour vous accompagner durant les mois les plus froids de l'année. On se réserve une petite pile à lire spéciale hiver et on pioche dedans sur toute la durée du challenge. L'avantage, c'est qu'on y met le nombre de livres que l'on souhaite, en lien avec la saison froide, les fêtes, ou pas du tout. Le but c'est de se faire plaisir, de se donner un petit challenge personnel, et de se dépasser si on en a envie. 

Les inscriptions se font sur le groupe Facebook. Et si vous n'avez pas Facebook vous pouvez bien sur participer tout de même, sans vous inscrire. Si vous êtes actif sur les autres réseaux sociaux, n'hésitez pas à parler du challenge avec le #ColdWinterChallenge. Et pour les dates, on fait chauffer les plaids à partir du 1er décembre 2016 jusqu'au 31 janvier 2017. On hiberne quoi en gros. 

Pour cette année, notre renarde préférée a concocté deux menus. Je vais à nouveau reprendre ses paroles :

C'est les fêtes! Et qui dit fête, dit menu de fête. Alors cette année on prévoit light (les chocolats sur le sapin ont déjà commencé à disparaître, je vous vois), et je vous propose deux petits menus, très simple à tenir. Il vous suffit de choisir l'un des deux, ou les deux. Le challenge est donc relevé une fois les lectures du menus terminées. Et totalement relevé quand vous aurez lu tous les livres que vous, vous étiez imposé dans votre pile.
  • Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l'hiver.
  • La magie de Noël : lire 2 livres se déroulant durant la période des fêtes de fin d'années.
C'est facile! Pour le reste de votre pile à lire vous êtes totalement libre. 

Pour ma part, je vais tenter les deux menus. Concernant ma sélection de livres, hé bien je me suis aperçu que j'avais pas mal de bouquins portant sur le thème, l'idéal pour ce challenge donc !

J'ai donc choisi douze livres, mais ce n'est pas définitif : je piocherai dans cette sélection et j'intercalerai d'autres lectures (comme le tome 2 de Le Pacte)pour varier un peu. Voici ma sélection :

Quelques valeurs sûres comme Doctor Who et Les Outrepasseurs, quelques romances et l'une ou l'autre surprise. J'ai de quoi voir venir ☃

Et vous, allez-vous participer ? Qu'allez-vous lire ? Dites-moi tout ^^

mercredi 16 novembre 2016

Toujours maudit !

Auteur : David Safier
Editeur : Presses de la Cité
Parution : 13 octobre 2016
Pages : 358

Résumé :

Damned, ça recommence !
Quelle sale journée pour Daisy ! Ça commence avec ses colocataires, qui lui réclament les loyers impayés. Ensuite, elle rate son audition pour le prochain James Bond et, pour finir, elle s'écrase contre un camion ! Et avec Marc Barton, par-dessus le marché, l'acteur le plus désagréable qu'elle ait jamais rencontré. Il faut dire que Daisy n'est pas un cadeau, elle non plus. Avec un tel karma, en quoi ces deux-là auraient-ils pu se réincarner, sinon en fourmis ?
Ça ne se passera pas comme ça ! Tour à tour poissons, oiseaux, escargots, ils sont bien déterminés à gravir aussi vite que possible les échelons de la réincarnation pour reprendre forme humaine et empêcher le mariage du meilleur ami de Daisy et de l'ex-femme de Barton... Pas une mince affaire quand on a d'aussi mauvais caractères ! 

 

Mon avis :

Lorsque j'ai appris que la suite de Maudit Karma allait sortir en français, j'étais extatique. Je l'ai déjà dit plusieurs fois, mais j'ai vraiment adoré Maudit Karma, et j'étais curieux de voir ce que David Safier allait encore nous sortir comme situations cocasses.

Avant toute chose, ne craignez pas d'être spoilés, car il n'est absolument pas nécessaire d'avoir lu le premier tome pour apprécier cette histoire. En dehors de deux ou trois références, le reste de l'histoire est autonome.

Daisy est une personne qui n'a pas vraiment le sens des priorités. Elle ne paie pas son loyer depuis plusieurs mois, provoquant le mécontentement de ses colocataires, sa vie est un véritable chantier et sa carrière d'actrice est au plus bas niveau. Pourtant, son agent va lui proposer un petit rôle dans le prochain James Bond ! Une chance incroyable, qu'elle va pourtant gâcher auprès de l'acteur principal, Marc Barton. En effet, elle tue malencontreusement le chien de ce dernier et fera la une des journaux. Ivre, elle décide alors d'aller régler ses comptes avec l'acteur et se retrouve dans son véhicule. Comble du malheur, Marc, qui est au volant, sera distrait et ne verra pas arriver le camion... Nos deux personnages se réveillent alors, réincarnés en fourmis par la volonté de Bouddha qui leur expliquera qu'ils ont accumulé trop de mauvais karma et que pour retrouver une forme de vie plus pratique, ils devront accumuler du bon karma. La partie est loin d'être gagnée pour ces deux fourmis qui ne peuvent pas se supporter. Ajoutons à cela la relation naissante entre le meilleur ami de Daisy et l'ex-femme de Marc, qui ne manquera pas de déplaire à notre duo, et vous obtenez une aventure burlesque et humoristique.

La structure générale de l'histoire a quelques airs de ressemblance avec le premier tome, mais c'est assez logique : si les personnages étaient bons dès le départ, ce ne serait pas amusant ! Et de l'amusement, ce livre en regorge. L'humour si particulier de David Safier est bel et bien présent, mais aussi son coté plus émouvant, qui se manifeste lors de quelques passages de l'histoire. Son écriture reste toujours aussi fluide et j'ai pris énormément de plaisir à me plonger dans ce bouquin !

Nos deux compères sont bourrés de défauts, et pourtant on en vient assez vite à les trouver attachants. Leur relation ne va pas cesser d'évoluer, chacun reviendra sur les choix de sa vie et sur ses motivations, tout en continuant à conspirer pour séparer le couple naissant afin, selon eux, d'accumuler de ce fameux bon karma. Le choix des animaux qu'ils vont incarner est également varié, passant de la fourmi au poisson rouge, à l'escargot ou encore à la cigogne !

Mon avis est généralement positif, je dirai juste que deux-trois passages m'ont un peu beaucoup fait penser au premier tome, mais au final ça ne m'a nullement gâché ma lecture. Et si je dois être tatillon, je ne trouve pas la couverture très jolie (s'agit-il vraiment de cette espèce de panda dans le livre ?)...
J'ai tout de même passé un excellent moment de lecture, frais et amusant, et c'est le principal. C'est un presque coup de coeur.

mardi 15 novembre 2016

Top Ten Tuesday : Films favoris


C'est mardi, mais ce n'est pas ravioli ! Non, c'est l'heure du Top Ten Tuesday qui consiste à établir un top 10 sur un thème donné, soit par Frogzine (en VF) ou par The Broke and the Bookish (anglais). (Merci à Cammy pour les informations d'ailleurs)
Et je dois dire que le thème anglais me plaisait bien, un top de films.

Mais comme je ne fais jamais rien comme tout le monde, je vais désigner dix de mes films d'animation préférés. Il y en a d'autres, bien entendu, mais ce sont les dix qui me viennent en mémoire pour le moment.

10. Le petit dinosaure
 

Ce film m'a énormément marqué dès le premier visionnage, en VHS, il y a plus de vingt ans. Intense, magnifique mais aussi dramatique, il ne laisse pas indifférent, et vous risquez bien une ou deux crises de larmes. (Rappelez-vous de LA scène avec la maman de Petit-Pied...) 
Et graphiquement, il est juste splendide !!
Mais par contre, je suis intransigeant : la première VF ou rien ! Je ne suis pas objectif car j'ai grandi avec elle, mais je la trouve tellement plus belle, plus chargée d'émotions.

 
9. Summer Wars


Summer Wars, cinquième film de Mamoru Hosoda, est une petite perle de l'animation japonaise. Doté d'un très bon scénario (repris d'un film Digimon réalisé quelques années plus tôt) mais aussi d'une animation époustouflante, Summer Wars nous parle d'internet, de famille, de pardon, de responsabilité et de courage sous forme d'une belle histoire d'été. A voir absolument !


8. Zootopie


Un univers extrêmement bien pensé, une histoire aux accents de polars accessible aussi bien pour les petits que pour les grands, une animation et un graphisme sans faille, Zootopie est la surprise de l'année ! 


7. Coraline


Coraline vient d'un roman jeunesse écrit par Neil Gaiman, un auteur que vous connaissez toutes et tous, du moins je pense. Et le film en est une adaptation assez libre, qui change certains événements, mais nous livre une petite merveille d'animation en volume, avec une histoire prenante digne d'Alice au pays des Merveilles, et une bande-son fantastique ! 


6. Raiponce


Raiponce est l'un des rares films Disney où je supporte les moments "chansons" (le film précédent, "La princesse et la grenouille", en comportait trop à mon goût, et ne me lancez pas sur "La reine des neiges" !), mais surtout, j'ai trouvé le scénario bien ficelé et l'humour fait toujours mouche ! De plus, le casting de personnages est extraordinaire, chacun d'eux a son petit quelque chose qui le rend unique. Raiponce est très vite entrée dans mes personnages préférés. La poêle à frire, c'est trop génial !
Tiens, au lieu de mettre la bande-annonce, je mets la première chanson du film, que je ne me lasse pas d'écouter :


5. Mon voisin Totoro


 Il y a quelques films des Studios Ghibli que j'adore, mais je choisis Totoro, juste parce que l'histoire est mignonne à souhait, poétique, tendre et qu'elle fait du bien. Et parce que Totoro est une créature adorable, devenue un symbole de l'animation japonaise... et qui n'a jamais eu envie de faire la sieste avec lui ?


4. Kung Fu Panda 3


La trilogie Kung Fu Panda est à mes yeux l'une des plus réussies. Le scénario met en scène un panda plutôt maladroit, enrobé mais doté d'une grande bonté. Propulsé au rang de "guerrier dragon", il va devoir apprendre à se battre et parviendra même à tourner ses défauts en qualités. J'adore l'évolution de Po dans les trois films, et ce troisième opus place la barre très très haut, avec des scènes de combat très bien chorégraphiées et un final grandiose, qui m'a filé des frissons ! J'apprécie aussi l'humour, qui au contraire d'autres films Dreamworks ne joue pas sur des références qui ne feront rire qu'une fois.


3. Robin des bois / Bernard et Bianca

 

Oui, je triche un peu en choisissant deux films, mais impossible pour moi de les départager tant ils ont tous deux marqué mon enfance, et ils me donnent toujours autant de plaisir aujourd'hui. J'aime beaucoup les histoires avec des animaux, et Disney en a produit plein, mais ces deux-là ont une place chère dans mon coeur. Oo-de-la-li !


2. Toy Story


Toy Story, un film d'animation que j'ai au moins vu cent fois à ce jour. Déjà rien que le jour où ma mère est revenue avec la VHS, je l'ai regardé trois fois d'affilée, et encore une fois le soir ! Et je ne m'en lassais pas. Bon, j'aurais pu citer le troisième film, car il est tout aussi beau à mes yeux, mais le premier est tellement chargé de nostalgie, de souvenirs que je tranche en sa faveur. 


1. Brisby et le secret de Nimh

 
Mon numéro un est un dessin-animé que je considère comme un véritable chef-d'oeuvre. Des dessins splendides, une animation extraordinaire, une histoire forte et poignante, et tout simplement une magie qui nous fait vivre mille frissons, je n'ai jamais cessé de le recommander. Du haut de mes 34 balais, je frissonne encore devant ce film, les larmes aux yeux devant certaines scènes, alors que je les connais presque par coeur. Sincèrement, regardez-le au moins une fois dans votre vie !


Et voilà, c'était mon top 10 actuel. Comme je l'ai dit, il y a d'autres dessins-animés qui avaient leur place aussi, mais il fallait bien choisir.

N'hésitez pas à partager avec moi vos films d'animation préféré, ce sera un plaisir.

A bientôt, les pandas !





vendredi 11 novembre 2016

Week-end à 1000, Novembre 2016

Et c'est parti pour une nouvelle édition du Week-end à 1000 organisé par Lili Bouquine !

Pour rappel, il s'agit d'un défi, où il faut atteindre 1000 pages lues en un week-end. Non, ce n'est pas toujours facile, mais c'est fun, il y a des échanges sympas à faire, et le but est de surtout prendre du plaisir en lisant.

Voici la pile de livres qui m'attend :


Un seul roman (écrit par un de mes auteurs chouchou, David Safier) et plusieurs comics, car j'en ai beaucoup à lire, et c'est une bonne opportunité pour alléger ma table de nuit. Il y a aussi une BD et deux mangas. Je ne sais pas encore si je pourrai tout lire d'ici dimanche soir, mais tant que j'allège ma PAL...

Je mettrai dans cet article des mises à jour régulières, n'hésitez pas à jeter un oeil de temps en temps !

Dans le désordre, voici la liste :
Bon challenge à vous si vous participez !

Bilan :

Ce week-end a passé comme une flèche et j'ai eu de bonnes surprises.
Toujours maudit était très bien, je vous en reparle bientôt.
Mad love était vraiment pas mal, on aurait dit un épisode de la série animée Batman sous forme de bande-dessinée. Les storyboards étaient aussi très intéressants à lire !
Le tome 2 des Nouvelles aventures de Batman a été aussi une bonne lecture, s'attardant sur plusieurs personnages du folklore du justicier masqué.
Jem et les hologrammes a été une très bonne surprise, avec ses personnages aux looks variés et son histoire bien sympathique, une lecture fraiche !
Ce premier tome d'Alchimia était chouette, une bonne introduction à l'histoire.
Par contre, j'ai abandonné Les chevaliers de la chouette, ça ne m'a pas intéressé du tout.
Enfin, Jessica Jones est très bon, comme le premier tome. Un bon mélange d'enquête chez les super-héros sur fond matûre.

Pour les deux derniers, je n'ai pas eu le temps de les lire.

Mais je comptabilise 1462 pages, donc le challenge est réussi ! Confettis ^^

Et vous ?


Week-end à 1000, Novembre 2016

Et c'est parti pour une nouvelle édition du Week-end à 1000 organisé par Lili Bouquine !

Pour rappel, il s'agit d'un défi, où il faut atteindre 1000 pages lues en un week-end. Non, ce n'est pas toujours facile, mais c'est fun, il y a des échanges sympas à faire, et le but est de surtout prendre du plaisir en lisant.

Voici la pile de livres qui m'attend :


Un seul roman (écrit par un de mes auteurs chouchou, David Safier) et plusieurs comics, car j'en ai beaucoup à lire, et c'est une bonne opportunité pour alléger ma table de nuit. Il y a aussi une BD et deux mangas. Je ne sais pas encore si je pourrai tout lire d'ici dimanche soir, mais tant que j'allège ma PAL...

Je mettrai dans cet article des mises à jour régulières, n'hésitez pas à jeter un oeil de temps en temps !

Dans le désordre, voici la liste :
 Bon challenge à vous si vous participez !

Updates :

Vendredi 11/11, minuit :"Toujours maudit !" terminé, je vous ferai une chronique plus complète, mais ce fut une belle lecture !


jeudi 10 novembre 2016

Throwback Thursday Livresque #5 : Love


Voici l'heure du Throwback Thursday livresque, le rendez-vous initié par la géniale BettieRose sur son blog, qui consiste à parler de livres sur un thème donné. Et le thème de cette semaine sera *roulement de tambours*


Pour ce thème de l'amour, j'ai décidé de vous parler d'un manga en trois tomes qui m'a énormément plu, l'un des rares mangas que j'ai lu plusieurs fois en éprouvant à chaque fois toujours autant d'émotions.

Il s'agit de Densha Otoko, l'homme du train.


Par contre, attention, il existe plusieurs déclinaisons de cette histoire. Je vais me centrer sur ce manga de Hidenori Hara, paru chez Kurokawa en 2007.

Tout d'abord, une explication : tout a commencé par une discussion sur un forum nommé 2channel et présenté comme une histoire vraie. De ça en a été tiré nombre de mangas, films, romans et série télévisées japonaises. Bien des personnes attestent de la véracité de cette histoire, mais rien ne le prouve.

Voici d'ailleurs le synopsis :

Chétif, puceau, plutôt malchanceux, notre héros est une caricature d'Otaku. Un soir dans le train, de retour d'Akihabara, quartier populaire de Tokyo favori des Otaku, il prend la défense d'une jeune femme qu'un vieil homme ivre agressait verbalement. Le pauvre jeune homme ne s'en sort pas sans un coup sur le nez et se fait voler la vedette par un homme d'affaires qui se débarrasse de l'ivrogne. Mais la jeune femme est touchée par son courage et prend son adresse pour lui faire parvenir un cadeau de remerciement...

La particularité de cette histoire est qu'elle nous permet de découvrir le monde des Otaku, mettant en avant les forums de discussion. En effet, notre héros va se confier à ces anonymes, qui en retour vont le conseiller et lui donner confiance, l'aider à se révéler et à revoir Hermes (surnom donné à la jeune fille) lors de quelques rendez-vous.

Les dessins de ce mangas sont remarquables, frais, doux, expressifs et, simplement, magnifiques. Je suis tombé sous le charme du coup de crayon de Hidenori Hara dès les premières cases !

Et bien évidemment, la romance a une place énorme dans ce manga. Loin d'être sirupeuse, elle se veut passionnante à suivre, adorable et le lecteur en a pour son argent. Si vous le lisez, je vous conseille fortement d'avoir les trois tomes à portée de main, car vous ne le lâcherez plus !

En résumé, il s'agit d'un énorme coup de coeur, un des rares mangas que je ne cèderai pas pour tout l'or du monde ! J'espère qu'il sera réédité un jour afin qu'il trouve de nouveaux lecteurs et de nouveaux fans.

mardi 8 novembre 2016

Journal d'un marchand de rêves

Auteur : Anthelme Hauchecorne
Editeur : Editions l'atelier Mosésu
Parution : 13 octobre 2016
Pages : 557

Résumé :

J'ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m'ont expédié loin d'Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m'ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais. Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m'éliminer, mais avec élégance. M'entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m empêchent de tourner la page... La première est une fille. La seconde, une soif de vengeance. Je m'appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament...

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Livraddict et l'Atelier Mosésu pour ce partenariat et la jolie dédicace ainsi que le courrier de l'auteur qui accompagnait le livre.

Nous suivons ici Walter Krowley, fils de célébrités. Mais n'allez pas croire que sa vie est faite de paillettes : sa mère est décédée, son père ne le regarde qu'à peine, et est pris dans un accident de voiture avec son ami Trent Trump, accident qui a couté la vie d'autres personnes. D'abord envoyé dans un institut psychiatrique, puis loin des frasques d'Hollywood, Walt commence à faire d'étranges rêves, où il se retrouve dans une sorte de monde miroir. Il découvre alors qu'il est un Rêveur, un "marchand de sable", et il va devoir braver bien des dangers pour survivre.

L'univers onirique proposé par Anthelme Hauchecorne, nommé l'Ever, est proprement fantastique, avec ses règles et sa graine de folie qui le rendent réaliste (si on peut dire d'un monde de rêves qu'il est réaliste) à nos yeux. J'ai particulièrement bien aimé le concept du Ça, attaché notamment à la cheville de Walt et représentant en quelque sorte le coté primaire d'une personne, un concept que l'ont retrouve chez Freud.

Concernant les personnages, j'avoue ne pas m'être attaché à Walt, qui est tantôt lâche, tantôt naïf et juste parfois une tête à claques. J'ai préféré le personnage de Banshee, une jeune fille intelligente fascinée par les Oniromanciens, une antique civilisation ayant évolué dans les rêves. La jeune fille ne manque pas de ressources et se révèle être une excellente mécanicienne. Ajoutons aussi qu'elle a une histoire, un background assez intriguant, dramatique même. Son caractère est assez différent de celui de Walter, permettant au duo de se compléter et de prendre aux yeux des lecteurs.

L'écriture de l'auteur est intéressante. J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début, mais l'onirisme de son univers m'a aidé, m'a intrigué et m'a fasciné. Anthelme Hauchecorne parsème son récit de références, souvent cinématographiques, que le lecteur pourra s'amuser à déceler. Autre point fort de son écriture, les surprises, qui parsèment le scénario.

Un livre intriguant, une invitation à la rêverie mais aussi à l'aventure dans un monde assez unique en son genre

lundi 7 novembre 2016

Tag : Les couleurs


Voici l'heure d'un nouveau tag proposé par Pocket Jeunesse, auquel je vais tenter de répondre.

Cette semaine, voici un tout nouveau tag, qui s'intéresse aux couvertures et particulièrement aux couleurs! Le but du jeu est de citer pour chaque critère un livre que vous avez lu ou que vous possédez. Les 12 critères vous permettront de passer en revue votre bibliothèque!

1. Un des mots du titre est une couleur




J'ai tout de suite pensé au livre qui a lancé l'une de mes séries préférées, qui parle du quotidien des femmes dans une prison américaine.

2. La couverture est en majorité jaune


Troisième tome de la série La légende de Robin, et achat assez récent, je pense que ce choix correspond assez à la question posée.

3. Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs


La trilogie des Enfants Particuliers de Ransom Riggs, qui utilise des tons de gris.

4. Les couleurs de la couverture reprennent celles du drapeau de votre pays


J'ai eu un peu de mal à trouver une couverture aux couleurs de la Belgique, puis je me suis aperçu que l'édition originale de Cress comportait du noir, du jaune et du rouge ! Bon, ça reste un ouvrage édité chez PKJ hein ? :)

5. Le titre du livre est de couleur rouge


Ce fut plus facile à trouver. En plus, il est bien en évidence dans ma bibliothèque, je ne pouvais pas le manquer.

6. La couverture est aux couleurs de l'automne



Même réponse que dans un précédent tag, cette couverture m'évoque la saison des feuilles mortes de par ses couleurs et les animaux présents dessus.

7. La couverture reprend uniquement 3 couleurs


Du vert, du rouge et du bleu-vert... et j'avais envie de caser cette couverture car je la trouve trop classe !

8.Il y a un effet brillant sur la couverture


La réédition de Les yeux du dragon de Stephen King, avec ce superbe travail de vernis sélectif sur les écailles du dragon, magnifique !

9. La couverture est en majorité verte


Pas difficile avec toute cette végétation, mais ça reste très joli.

10.  La couverture est de votre couleur préférée (si jaune ou vert, le livre doit être différent de ceux cités précédemment)


La cité de verre, troisième opus de The mortal instruments (que je lirai bientôt), dont la couverture anglaise est composée en majorité de rouge.

11. La couverture reprend au moins les 7 couleurs de l'arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet).


Le soleil est pour toi, avec ses rayons colorés.

12. La couverture est noire et blanche



Un livre dont j'ai beaucoup entendu parler et qui attend que je le lise... patience !

C'est tout pour ce tag original et bien pensé. Merci beaucoup à PKJ et à bientôt pour de nouveaux articles, les pandas !